Jean-François Pelletier

Le rétablissement n’est pas que clinique

« Les symptômes ne sont plus visibles mais il reste des traces, malgré tout. »

Un enchevêtrement de conséquences

« Mais ce qui continue à faire défaut c’est de pouvoir exercer des responsabilités civiques et citoyennes comme les autres membres de la collectivité. »

Être malade ou citoyen ?

« C’est parce que je suis citoyen que j’ai droit à des soins de santé adéquat et de qualité, et non pas parce que je suis malade. »

Références

 
ePsylS'informer en santé mentalecontact@epsyl.org