Un projet, quel projet ?

ePsyl est un projet d’information en santé mentale portant sur la participation des usagers et des proches, le soutien mutuel et la pair-aidance professionnelle ainsi que le partenariat entre soignants, patients et proches.

D’où vient ce projet ?

De l’Organisation Mondiale de la Santé aux autorités régionales, la majorité des instances publiques recommandent à présent d’inclure autant que faire se peut les personnes concernées par la maladie psychique et leurs proches dans la gestion des soins, l’organisation des systèmes de santé, la recherche, l’enseignement et – plus globalement – dans la société.

Cependant, les réflexions actuelles sur l’implication des usagers et de leurs proches de même que sur le partenariat entre soignants, patients et proches demeurent marginales dans le cadre de la santé mentale.

Où va ce projet ?

Le projet ePsyl vise à modifier les représentations des professionnels, des usagers et des proches afin, à terme, d’améliorer la compréhension mutuelle et la collaboration entre ceux-ci. Son objectif est la promotion de bonnes pratiques basées sur le partenariat auprès de personnes impliquées dans le milieu de la santé mentale.

Participation

La participation des usagers et des proches à tous les niveaux du système de santé mentale permet l’amélioration des pratiques en adéquation avec les besoins des personnes concernées.

Collaboration

La collaboration entre les professionnels de la santé (soignants, enseignants, chercheurs et gestionnaires) et les personnes concernées par la maladie psychique (malades et proches) facilite les pratiques quotidiennes.

Compréhension mutuelle

La compréhension mutuelle entre malades, proches et professionnels est nécessaire à l’amélioration des attitudes et des pratiques de chacun.

8%

Fonds levés

42

Intervenants filmés

58

Vidéos publiées

Que propose ce projet ?

Afin d’atteindre son but, ePsyl diffuse sur internet des vidéos sur les thématiques de la participation dans les soins, la santé et la société, du partenariat entre les soignants, les patients et les proches ainsi que du soutien mutuel et de la pair-aidance professionnelle.

Ces interventions sont données tant par des professionnels de la santé que par des personnes concernées ou des proches, qu’ils soient suisses, français, belges ou québécois – complété de quelques intervenants anglophones.

Comment accéder aux interventions ?

L’ensemble de ces contenus sont diffusés sur le site web dédié au projet, de même que sur les réseaux sociaux – tels que facebook, linkedin, twitter, google+ ou instagram. de plus, une liste de diffusion et des notifications push sont proposées aux visiteurs souhaitant rester informés des dernières actualités du projet.

À qui s’adresse ce projet ?

Ce projet s’adresse à toutes les personnes francophones concernées par les enjeux de santé mentale – soignants, formateurs, chercheurs, administratifs, usagers, pairs, proches, etc. le concept de santé mentale est compris ici au sens large, incluant notamment les addictions, les troubles alimentaires ou les troubles du développement.

Cependant…

Les contenus diffusés par le projet ePsyl n’ont pas pour but de remplacer les conseils d’un profesionnel de la santé.

Qui est derrière tout ça ?

Iannis McCluskey

Iannis McCluskey

Fondateur et président du Réseau romand des pairs praticiens en santé mentale de même que membre de l’Institut et Haute École de la Santé La Source, au sein du Laboratoire d’Enseignement et de Recherche en Santé mentale et psychiatrie, Iannis McCluskey a imaginé, réalisé et développe à présent le projet ePsyl.

Suite à un parcours quelque peu acrobatique dans l’univers de la psychiatrie, Iannis McCluskey a suivi une formation dite de « pair praticien en santé mentale ». Cette fonction permet à des usagers des services de santé mentale d’intervenir, en tant que professionnels, dans la psychiatrie – dans les soins, la formation, la recherche ou encore la gestion de lieux de soin ou de vie.

Iannis McCluskey met à profit cette double expérience – de patient psychiatrique et de professionnel de la santé – dans la réalisation du projet ePsyl.

Plus forts ensemble

ePsyl ne pourrait se réaliser sans le soutien de nombreux partenaires institutionnels – que ce soutien soit financier ou en matière de diffusion de l’information.
Réseau Santé Psychique Suisse

Réseau Santé Psychique Suisse

Le Réseau Santé Psychique est « un groupement d’associations, d’institutions et d’entreprises qui s’engagent en faveur de la santé psychique en Suisse. »

Réseau Re-pairs

Réseau romand des pairs praticiens en santé mentale

Le Réseau romand des pairs praticiens en santé mentale (dit Re-pairs) est une association pour la promotion de cette nouvelle profession.

Santé Mentale

Revue Santé Mentale

La revue Santé mentale est le premier média francophone portant sur les enjeux de santé psychique.

GRAAP Fondation

Groupe d’Accueil et d’Action Psychiatrique (Fondation)

Le Groupe d’accueil et d’action psychiatrique (GRAAP Fondation) « accueille, dans un esprit d’entraide et de solidarité, toute personne concernée par la maladie psychique et ses proches. »

Psycom

Psycom

Le Psycom est « un organisme public d’information, de formation et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale. »

Université du Rétablissement

Université du Rétablissement

L’Université du rétablissement est « a peer-run agency of service users who came together to promote their experiential knowledge in science and public health and to transform the academic milieu. »

Maison Blanche

Établissement Public de Santé Maison Blanche

Le Laboratoire de recherche de l’Établissement Public de Santé Maison Blanche, à Paris, est une référence dans le domaine de la participation des usagers en santé mentale.

Centre de Formation au Rétablissement

Centre de Formation au Rétablissement

Le Centre de formation au rétablissement (CoFor) est « un lieu unique pour expérimenter de nouvelles expériences et développer des pratiques orientées rétablissement. »

Similes Wallonie

Similes Wallonie

Similes Wallonie est « une association de familles et d’amis de personnes atteintes de troubles psychiques, qu’elles soient diagnostiquées ou non. »

Société Suisse de Psychiatrie Sociale

Société Suisse de Psychiatrie Sociale

La Société Suisse de Psychiatrie Sociale (SSPS) « s’engage à faire prendre en considération la dimension sociale de la maladie grâce à la recherche, au traitement et aux soins des troubles psychiques. »

AQRP

Association Québécoise pour la Réadaptation Psychosociale

L’Association Québécoise pour la Réadaptation Psychosociale (AQRP) « rassemble toutes les personnes concernées dans le but d’innover, de diffuser et d’améliorer les pratiques, les soins et les services en santé mentale. »

PromesseS

PromesseS

PromesseS a pour but de « soutenir et développer le programme de psychoéducation Profamille pour les familles touchées par la schizophrénie d’un proche. Informer, former sur les causes et conséquences de la maladie, aider les malades dans une démarche de rétablissement. »

Comme des Fous

Comme des Fous

Comme des Fous est un projet initié et géré par des personnes concernées visant à « changer les regards sur la folie et les difficultés psychiques. »

Références

 
ePsylS'informer en santé mentalecontact@epsyl.org